Retour

Source de doc-logic.tex

Fichier TeX
\input $FORMAT/myplain.tex
\input macros-doc.tex
%% \def \epspath {%
%%    color/}
%% \def \datapath {%
%%    color/}
%% \def \listingpath {%
%%    color/}

\long \def \catalogue#1#2{%
$$
   \vcenter {\hsize .45 \hsize 
      $$\boxepsillustrate {#1}$$
   }
   \hfill
   \vcenter {\hsize .55 \hsize #2}
$$
}

\titre {Extension logic pour le format jps}

%% \centerline {{\sl par Jean-Paul Vignault}}
%% \centerline {{\sl Groupe des Utilisateurs de
%% Linux Poitevins (GULP)}}
%% \centerline {(|jpv@melusine.eu.org|)}

\centerline {\today }
\vskip \titreskip

\footline = {\hss \folio \hss }
\pageno 1

L'extension logic' propose $8$ nouveaux symboles placé dans
l'environnement picture. Le codage de ces symboles est une
transcription du codage MetaFont de la {\sl loggates font\/} de Nico
Verwer\footnote {$^{(1)}$} {%
CTAN : |macros/latex209/contrib/loggates/|}. Les paramètres et
syntaxes proposées sont directement inspirées de l'extension pstricks
{\sl pst-circ\/}\footnote {$^{(2)}$} {%
|http://www.ctan.org/tex-archive/graphics/pstricks/contrib/pst-circ/logic.pdf|}.

\paragraphe {Utilisation}

Pour pouvoir utiliser l'extension, insérer la commande |uselogic| dans
le source jps.

\paragraphe {Les nouveaux symboles}

Il y a $8$~symboles~: |AND|, |NAND|, |OR|, |NOR|, |XOR|, |NXOR|, |INV|
et |BUF|, tous placés dans l'environnement picture  du format jps, ils
se positionnent et s'assemblent aux moyens des commandes de cet
environnement\footnote {$^{(3)}$} {%
|http://melusine.eu.org/syracuse/texpng/jpv/guide_jps/doc-picture.xml|}.

$$
   \boxepsillustrate {logic_set.ps}
$$

\paragraphe {Paramètres}

\syntaxe
\Longref 
   {}
   {logicUnit}
   {\' Echelle pour le dessin du symbole}
   {$0,5$}

\Longref 
   {}
   {logicNInput}
   {Nombre d'entrées de la cellule}
   {$2$}

\Longref 
   {}
   {logicWireLength}
   {Longueur des pattes de raccordement (unité jps)}
   {$0,5$}

\endsyntaxe

\` A chaque affichage d'une nouvelle cellule, le paramètre {\sl
   logicNInput\/} retrouve sa valeur par défaut.

\paragraphe {Points spéciaux}

Outre les $16$~points habituels fournis par l'environnement picture,
chaque cellule comprend au moins $3$~points spéciaux supplémentaires~:
|out| qui correspond au point de raccordement à la sortie ainsi qu'un
point associé pour chaque entrée~: |in0| pour la première, |in1| pour
la deuxième, etc\dots 

Seuls les objets |INV| et |BUF| font exception~: ils n'ont qu'une
entrée et donc un seul point spécial associé~: le point |in|.

\paragraphe {Exemples simples}

\sparagraphe {Avec l'environnement picture}

En utilisant seulement l'environnement picture, il est possible
d'appliquer aux objets translations, changements d'échelles,
rotations, et de récupérer les coordonnées des points spéciaux
attachés à l'objet. 

\exemple {parametres}

\sparagraphe {Avec les n\oe uds}

Pour des montages plus complexes, on peut utiliser les facilités
offertes par les n\oe uds~: lorsque l'on déclare un n\oe ud et que le
positionne le paramètre $loadnodedict$ à |true|, l'ensemble des points
spéciaux attachés au n\oe ud sont tranférés dans le dictionnaire
courant (les noms des points sont alors suffixés par le nom du n\oe
ud). Ainsi, la commande |Ain0| désignera le point spécial |in0| du
n\oe ud $A$.~:

\exemple {logic_noeud}

\paragraphe {Autres exemples}

\exemple {circuit_02}
\exemple {circuit_04}
\exemple {circuit_05}


\bye